Archives par mot-clé : emploi

Créer sa boulangerie

local nu

Pas de rachat de boulangerie, trop risqué à Montréal…

Reste la création ex-nihilo, tout a faire, la belle affaire, alors c’est parti en mettant a profit une vague expérience de gestion de projet,

  • Trouver le local adapté dans Montréal,
  • Créer une société incorporée au Québec (avec un bon avocat),
  • négocier le bail (avec le même bon avocat)
  • Trouver les fournisseurs compétents,
  • Demander plusieurs soumissions par poste
  1. Architecte pour les plans (local nu)
  2. Four a sole / Pétrin / diviseuse / façonneuse / parisien / armoire de fermentation
  3. Polissage du plancher
  4. Ébéniste
  5. Électricité
  6. Téléphonie et terminal de paiement
  7. Plomberie
  8. Peinture
  9. Ventilation
  10. Forage pour conduit de ventilation
  11. Chambre froide
  12. Marbre
  13. Caisse de paiement
  14. (éviter de prendre un entrepreneur, et faire la maitrise d’œuvre soi-même)
  • Trouver le financement et établir un business plan,
  • Se déclarer a Revenu CANADA et revenu Québec,
  • Se déclarer a l’arrondissement,
  • Passer l’examen de supervision en hygiène,
  • Choisir une banque,
  • Monter un outil de suivi sous excel,
  • Recruter des employés pour la vente,
  • Voila, Il y a plus qu’a :

Et un point très important, éviter les escrocs montréalais qui vous sont recommandés par les gens qui vous veulent du bien : ici c’est vous qui commettez les erreurs, pas ceux qui vous ont conseillé…

Il nous a fallu trois (3) mois pour faire tout cela, et en me relisant je n’arrive pas a y croire ! c’est beau l’Amérique.

Je raconterais dans le prochain article les débuts de la boulangerie avec la découverte des équipements et la conception des produits, sans phase de tests.

Trouver un job de boulanger à Montréal

Le jour où tu débarques à Montréal, venant de la France morose, c’est une sensation de liberté qui te remplit, comme si le monde a nouveau t’appartenait ! Sans doute une illusion, mais comme il est doux ce sentiment…
Bon, ce n’est pas tout cela, mais il faut gagner sa croute. Alors 1er étape, chercher un job via internet, et trouver l’adresse des boulangeries artisanales de Montréal qui recrute.
Un site à sélectionner : emploi Québec
Ensuite téléphoner pour prendre RV, se saper ou prévoir ses habits de travail pour commencer tout de suite…Cela débute par la phase d’essai.
En général tu commences à 18h pour finir à 4h du matin, non-stop ou presque. Si tu fais l’affaire, le boss te donne les 4 jours (ou plutôt les nuits) de la semaine ou tu dois venir, t’annonce ton salaire horaire (13 $/h pour un jeune boulanger inexpérimenté) et roule ma poule. Évidemment pas de mutuelles, pas de retraites, la liberté économique a un prix. Le contrat est oral.
A la fin de la nuit, tu complètes ta fiche bristol en indiquant les jours et heures travaillés.
Du bon donc puisque tu as un boulot, mais ce n’est pas cher payé pour un travail physique de nuit…Et tu finis sur les genoux ! T’as même plus de rotules…